Cinéma

Mammuth

Réalisateur : Gustave Kervern
Durée : 1h27min. Français
Adhérents
(4,0 4 votants)
A consulter dans le cadre de votre forfait.
Après la première consultation, ce document peut être consulté pendant 48 heures
Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays.
 

Résumé

Serge Pilardosse vient d'avoir 60 ans. Il travaille depuis l'âge de 16 ans, jamais au chômage, jamais malade. Mais l'heure de la retraite a sonné, et c'est la désillusion : il lui manque des points, certains employeurs ayant oublié de le déclarer !
Poussé par Catherine, sa femme, il enfourche sa vieille moto des années 70, une " Mammut " qui lui vaut son surnom, et part à la recherche de ses bulletins de salaires.
Durant son périple, il retrouve son passé et sa quête de documents administratifs devient bientôt accessoire...

L'avis des bibliothèques

j'ai pas aimé...du tout !

de sophie.merger@haute-marne.fr Bibliothécaire
Webothèque52
Genre
 
Editeur / Distributeur
GMT Productions
 
Pays
France
 
Année
2010
 
Casting
Gustave Kervern - Réalisateur
Benoît Delépine - Réalisateur
Yolande Moreau - Comédienne
Anna Mouglalis - Comédienne
Isabelle Adjani - Comédienne
Miss Ming - Comédienne
Gérard Depardieu - Comédien
Bouli Lanners - Comédien
Benoît Poelvoorde - Comédien
Dick Annegarn - Comédien
Gustave Kervern - Scénariste
Benoît Delépine - Scénariste
Gaetan Roussel - Compositeur
 
Distinctions

2011

César : Nommé pour César du Meilleur film français de l'année

Nommé pour le César du Meilleur Acteur (Gérard Depardieu)

Nommé pour le César du Meilleur scénario original

 

Festival du Film de Cabourg : Prix Coup de Foudre

 
Critiques

Mammuth (...) est la preuve la plus évidente que Benoît Delépine et Gustave Kervern sont des cinéastes avec lesquels il faudra compter. Positif

(...) ici, loin de ses carnets de commandes, Depardieu est beau comme dans les Valseuses. Beau comme une Gabourey Sidibe d'Angoulême (Precious). Beau comme un Obélix sous tranquillisants pour éléphants. Le Nouvel Observateur

Une émouvante méditation mélancolique sur le temps qui passe, sur la dépossession du monde, sur le cinéma comme enregistrement poétique de la mort au-travail. Le Monde

 
Catégorie
 
Niveau scolaire
 
Cette fonction est inactive en démo.